Pourquoi Ursula Gauthier, de l’Obs, a dû quitter la Chine et pourquoi on s’en f...

par Maxime Vivas, le 30 décembre 2015

article publié sur http://legrandsoir.info/pourquoi-ursula-gauthier-de-l-obs-a-du-quitter-la-chine-et-pourquoi-on-s-en-f.html

Mot d’introduction par André Lacroix, le 18 janvier 2016

Avec sa permission, nous reproduisons ici un très intéressant article de Maxime Vivas, publié sur le site « Le Grand Soir » à propos de la journaliste française Ursula Gauthier qui a perdu son accréditation en Chine pour avoir nié le caractère terroriste de certains mouvements indépendantistes ouïgours (Maxime Vivas est l’auteur d’un excellent petit livre intitulé : « Dalaï-lama, pas si zen » (éd. Max Milo, 2011).

 

Les cartes truquées de Wikimedia

André Lacroix, le 6 septembre 2015

Sur le site Wikimedia Commons, on peut voir un jeu de cartes animées, permettant de visualiser, année par année, entre 1920 et 1945, la liste des pays faisant partie de la SDN (Société des Nations), l’ancêtre de l’ONU (Organisation des Nations unies).  En bleu très foncé (presque noir) : les États membres ; en bleu plus clair : les colonies des membres ; en orange : les pays sous mandat ; en gris : les non-membres.

Suite à la conférence sur le Tibet au "Centre d'Information Tiers Monde" tenue à Luxembourg-ville le 24 juin 2015

par Albert Ettinger, le 7 juillet 2015

J'ai eu l'occasion de donner cette conférence devant un public nombreux et intéressé dont une demi-douzaine d'Amis du Tibet. Un participant (ainsi que d'autres personnes présentes) s'est montré particulièrement outré quant à mes propos, au point d'avoir envoyé aux organisateurs une lettre énonçant son courroux. Voici ma réponse ...

Comment on transforme l’ancien SS Heinrich Harrer, « confident et professeur » du Dalaï Lama, en apôtre des droits de l’homme.

Au sujet de la non-traduction de "Sept ans d’aventures au Tibet"

par Marie-Ange Patrizio, traductrice, le 2 avril 2015

Comment faire du récit d’un alpiniste autrichien ancien membre de la SS un manuel pour « la défense des peuples opprimés » destiné à redorer le blason des partisans du féodalisme tibétain ? En faisant traduire son récit Sept ans au Tibet (dont JJ Annaud a tiré le film Sept ans au Tibet) sans s’encombrer de scrupules sur la rigueur éditoriale et l’honnêteté à l’égard du lecteur. Et sans lésiner sur les moyens : on supprime non pas quelques mots ou quelques phrases, mais des paragraphes, des pages et, si besoin, des chapitres entiers. La place libérée permettant aussi d’intervenir à l’aise pour modifier (en tous sens) et compléter comme on veut le texte restant.

Une réponse à l'article de L. Lifar  : "Tibet : les enjeux géo-économiques et géostratégiques pour la Chine"

par Elisabeth Martens, le 2 octobre 2014

Ci-dessous, une réponse à l’article : "Tibet : les enjeux géo-économiques et géostratégiques pour la Chine" de Léonard Lifar (L.L., ci-dessous) du 29/09/2014, à lire sur le site d'ARTE

Alexandra David-Néel trahie, falsifiée, abusée ?

par Albert Ettinger, le 20 mai 2014

Albert Ettinger, professeur honoraire luxembourgeois, auteur d’une monumentale étude de la question tibétaine, à paraître prochainement aux éditions Zambon de Francfort, sous le titre “Freies Tibet ?” (“Tibet libre ?”)

Exploratrice, orientaliste, féministe, adepte du « bouddhisme authentique », auteure d’un grand nombre d’ouvrages sur l’Asie, surtout sur le Tibet et le bouddhisme tibétain, Alexandra David-Néel a été honorée par différentes institutions françaises et internationales, et ses œuvres lues par des millions de lecteurs de par le monde. Ses admirateurs l’ont appelée le « Sven Hedin français ». Le 14e dalaï-lama en personne l’a honorée de sa visite, à deux reprises, dans sa maison de Digne, dans les Alpes de Haute-Provence… L’exploratrice franco-belge était-elle une amie du bouddhisme tibétain et du Tibet « libre » des dalaï-lamas ?

Réponse à l’article "Tibet, 1, 2, 3 plus une..." en direct de Dharamsala

par André Lacroix, le 6 décembre 2013

Réponse à l’article : « Un tibétain s’est immolé le mardi 3 Décembre, dans le comté de Machu, au Nord-Est du Tibet-occupé, en signe de protestation contre l’occupation chinoise au Tibet. » (à lire ci-dessous, après la réponse)

Critique de la pétition « Une chance unique pour le Tibet ? » lancée par l'ONG Avaaz.org.

par André Lacroix, le 26 novembre 2013

Avaaz.org est une ONG, basée dans l’État du Delaware. Spécialiste du « cybermilitantisme », elle propose régulièrement à la signature de millions de sympathisants des pétitions en faveur de diverses causes, ayant un lien avec les droits de l’homme. Certaines de ces causes sont incontestablement dignes d’être défendues.

Tibet : les enjeux d’un conflit

par André Lacroix, le 3 octobre 2013  (revu le 26 septembre 2017)

Ci-dessous, quelques réflexions sur « Tibet : les enjeux d’un conflit », reportage de SHI Ming et Thomas WEIDENBACH, diffusé sur ARTE le 24 et le 26 septembre 2013 (voir références en fin d'article). Ce qui est probablement le plus original dans ce reportage, c’est le regard porté sur la « question tibétaine » par trois Chinois, l’écrivain Wang Lixiong, l’historienne Li Jianglin et l’ingénieur Wang Weiluo, qui tous trois se démarquent de la ligne officielle définie à Pékin.

Lettre ouverte au quotidien Le Soir suite à l'article de Capdevielle : « Péril en la demeure du dalaï-lama »

par André Lacroix, le 12 septembre 2013

Le Soir des 7 et 8 septembre 2013 publie, sur une demi-page, un article intitulé Péril en la demeure du dalaï-lama, sous la signature d’une certaine Sarah Capdevielle. Sans me prononcer sur les menaces qui pèseraient sur la maison natale du 14e dalaï-lama, je me borne à relever deux contre-vérités – largement diffusées par les indépendantistes tibétains – qu’un journal sérieux devrait s’abstenir de répercuter.

Quelques réflexions à propos de "TIBET, le moment de vérité" de Frédéric Lenoir (Plon, 2008)

par André Lacroix, le 2 février 2012 

Dans l’avant-propos de son livre, Frédéric Lenoir affirme avoir écrit ce livre « sans a priori » (p. 16). Est-ce bien vrai ? Rien n’est moins sûr.

Réflexions à propos de "Fascination tibétaine" de Donald S. Lopez

par André Lacroix, le 10 janvier 2012

En 2003, les Éditions Autrement publiaient la traduction française de « Prisoners of Shangri-la. Tibetan Bouddhism and the West” (University of Chicago 1998), sous le titre “Fascination tibétaine. Du bouddhisme, de l’Occident et de quelques mythes ». L’auteur de ces trois cents pages est le professeur américain Donald S. Lopez. Traduction de Nathalie Münter-Guiu. Préface de Katia Buffertrille.

Réaction à « Tibet, le noeud chinois » paru dans « Le Vif »

par Jean-Paul Desimpelaere, le 10 décembre 2010

Madame la Rédactrice en Chef,

Suite à la lecture de l’article « Tibet. Le nœud chinois », paru dans Le Vif du 3 décembre 2010 sous la plume de Nadia Carrassan, je me permets de vous faire parvenir mes remarques plutôt scandalisées. Depuis 1991, j’ai pu me rendre plusieurs fois au Tibet, pour raisons professionnelles et aussi en tant que touriste. Mon dernier voyage date de l’été 2009. Pendant l’été 2008, j’y ai séjourné assez longuement pour y mener une enquête sociologique. Je suis coauteur du livre « Tibet : au-delà de l’illusion » paru aux éditions Aden en mai 2009. Ceci pour vous dire que je crois avoir une connaissance assez approfondie de l’Histoire, la culture et l’actualité tibétaines.

Les clichés d’un célèbre journaliste belge au Tibet

Réponse aux « Carnets de route » de Philippe Dutilleul à propos du Tibet, parus du 6 au 9 juillet 2009 dans Le Soir

par Elisabeth Martens, le 10 juillet 2009

Qu’attendre d’autre d’un journaliste qui fait un peu de tourisme au Tibet qu’un alignement de clichés éculés qui courent depuis 50 ans en nos contrées ?... surtout lorsque nulle émeute ne perturbe sa route ronronnante vers Lhassa ! Il ne voit que ce que son cerveau lui dicte de voir : des camions remplis de militaires chinois, des Tibétains vivant dans le dénuement le plus total, des preuves formelles d’un génocide culturel, un peuple religieux et attachant, des lamas placés sous haute surveillance, des espions, de la répression, de la maltraitance, etc.

Lettre ouverte à Philippe Dutilleul, à propos de son reportage « Tibet, l’improbable pays conquis »

par André Lacroix, le 10 juillet 2009

Sous le titre "Tibet, l’improbable pays conquis", Le Soir a publié, du 6 au 9 juillet, vos carnets de voyage. Vous êtes journaliste à la RTBF, auteur notamment de la mémorable émission « Bye bye Belgium » (en décembre 2006) et du remarquable documentaire « La Führer de vivre » (2009) consacré à Degrelle. Je m’attendais donc à une analyse pénétrante de la situation au Tibet. Rien de tout cela, hélas. Ma déception est grande. Jugez-en plutôt.

La célèbre romancière Lulu Wang écrit une lettre ouverte à propos de la visite du dalaï-lama aux Pays-Bas

par Lulu Wang, le 5 juin 2009

Auteur de : Heldere maan (Lune claire – 2007), Bedwelmd (Étourdie – 2004), Het Rode Feest (La fête rouge – 2002), Seringendroom (Rêve de lilas – 2001), Het Witte Feest (La fête blanche – 2000), Het tedere kind (Le tendre enfant – 1999), Brief aan mijn lezers (Lettre à mes lecteurs – 1998), Het lelitheater (Le théâtre des nymphéas – 1997)

Lulu Wang, femme de lettres chinoise résidant de longue date aux Pays-Bas, a écrit une « lettre ouverte à certains aux hommes politiques et médias occidentaux » suite à la visite du dalaï-lama dans son pays d’accueil au début du mois de juin. Avec son accord, nous la publions intégralement ci-dessous.

« De l’intolérance bouddhiste ! », une réaction à l'annulation de nos conférences

par Elisabeth Martens, le 21 mai 2009

Nous voudrions ici vous faire part de notre indignation face à l’activisme dalaïste (groupes pro-indépendance du Tibet) qui rôde en nos contrées occidentales. Par trois fois cette année, nos conférences et cours ont été soudainement annulés par les organisateurs à qui « nous avions été dénoncés » (termes explicitement usités !) par la gente dalaïste.