HIMALAYA, l'enfance d'un chef

de Debra Kellner (film sorti en 2000)

Ce très beau film aux superbes paysages, récompensé du prix Swisscom 1999 et du prix du Festival de Locano de la même année, amène les spectateurs dans le nord-ouest de l'Himalaya, à 5000 m. d'altitude, avec Tinié, le chef d'un petit village opposé à ce que le jeune Karma conduise la caravane des yaks, car il le juge responsable de la mort de son fil ainé.

Le collectif « Gedun Choephel Artist’s Guild »

par Elisabeth Martens

Parallèlement à la peinture traditionnelle et sacrée des tankas, le Tibet voit fleurir une nouvelle vague de peinture contemporaine : un peu d’ironie, une remise en question des traditions et des nouvelles techniques... Le mouvement le plus représentatif de cette émergence est un collectif d’artistes du nom de « Gedun Choephel Artist’s Guild ». Au départ, en 2003, le collectif comptait douze peintres dont dix tibétains et deux chinois résidant à Lhassa de longue date. Ils se sont spontanément regroupés en raison d’expériences et d’intérêts communs. Tous nés dans les décennies 1960-70, période de « rationnement » généralisé en R.P. Chine, période des Communes et de la Révolution culturelle, ils ont ensuite connu l’élan des quatre modernisations menées par Deng Xiaoping.

 

Dorjee Tsering: un "Pavarotti" tibétain

Dorjee Tsering: un "Pavarotti" tibétain

par Elisabeth Martens, le 29 juillet 2015

 

Dorjee Tsering, né dans la belle ville de Labrang au Gansu, est le seul chanteur tibétain connu dans l'opéra au niveau international. On l'appelle volontiers le Pavarotti tibétain car son répertoire s'est longtemps limité à l'opéra occidental.

Le peintre Ngangsang expose à Lhassa

par Elisabeth Martens, le 29 juillet 2015

 

En mai 2015, s'est tenue à Lhassa une rétrospective de l'oeuvre du peintre Ngangsang. L’exposition a été conçue et organisée conjointement par les galeries TIHHO-Art et Yak-Hotel dans la capitale tibétaine. Une cinquantaine d'oeuvres ont été rassemblées sous le titre emblématique de "Homme et Dieu à volonté".

Le Rap au Tibet : une tradition séculaire

par Elisabeth Martens, le 29 juillet 2015

 

La musique au Tibet ne se limite pas à des mantras et des chants sacrés accompagnés de conques, tambours, damaru, trompes, bols chantants, et autres instruments typiques de l'Hymalya. Les chants accompagnant les activités quotidiennes ou glorifiant l'une ou l'autre épopée lyrique de l'Histoire du Tibet sont aussi très populaires. Nous les appelons "opéra", mais en réalité ces chants récités traditionnels du Tibet sont beaucoup plus proches du rap moderne. Le chanteur récite plus qu'il ne chante, parfois pousse la mélopée, des cris, des murmures entrecoupés de rires ou de pleurs...

Tournage du nouveau film de Pema Tseden

par Elisabeth Martens, le 29 juillet 2015

 

Le septième art fait figure de parent pauvre parmi les disciplines artistiques du Tibet. Pourtant cette dernière décennie voit apparaître un petit noyau de quelques cinéastes qui ont rapidement fait partie des 50 meilleurs réalisateurs de moins de 50 ans dans le monde. Avec Pema Tseden (ou Wanma Caidan, en chinois), le septième art n'est plus en reste au Tibet...

La peinture des Tangkas, un art bien vivant

par Vickie Minguet dans "Chine actuelle", février 2014

La peinture des Tangkas est un art traditionnel et sacré encore bien vivant chez les jeunes Tibétains...

Un célèbre opéra tibétain: "l'épopée du Roi Gésar"

par Vickie Minguet dans "Chine actuelle", janvier 2014

 La grande œuvre "L’épopée du Roi Gésar" a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel mondial de l’UNESCO aux côtés de l’opéra tibétain.

Tseten Namgyal, un célèbre peintre de thangkas

par Jean-Paul Desimpelaere, le 15 juin 2010

Dans une interview, le célèbre peintre de thangkas, Tseten Namgyal, raconte son enfance dans une famille paysanne du Tibet.