L'aura des centres « Rigpa » du bouddhisme tibétain frémit

par André Lacroix, le 3 mars 2017

Après Philippe Cornu, dans Le Monde des Religions (02/11/2016), c’est au tour d’Éric Rommeluère, son collègue de l’Institut d’études bouddhiques, de critiquer, dans la revue Esprit (23/12/2016), le livre de Marion Dapsance, « Les dévots du bouddhisme », publié quelques mois plus tôt par les éditions Max Milo.

Quand la foi devient mauvaise foi, même dans le bouddhisme !

par André Lacroix, le 2 mars 2017

(mise à jour, le 5 novembre 2017)

Philippe Cornu est un bouddhologue français à l’érudition incontestée, chargé de cours à l’INALCO (Paris) et professeur à l’UCL (Université Catholique de Louvain-la-Neuve, Belgique). C’est aussi le disciple du sulfureux lama Sogyal Rinpoché dont les comportements déviants, au sein du groupe Rigpa bien installé en France, ont été mis en lumière par Marion Dapsance dans son livre Les dévots du bouddhisme, Max Milo, 2016 (voir une recension critique de ce livre par Élisabeth Martens sur le site www.tibetdoc.org).

Mandala sur bing.com

par Élisabeth Martens, le 2 février 2017

Il m'est à nouveau arrivé ceci: une élève, amie, s'est présentée à mon cours en me disant qu'il lui serait dorénavant impossible de continuer à travailler avec moi. Je lui en demande la raison et elle me répond qu'elle a découvert sur le Net mes écrits concernant le Tibet et le dalaï-lama (DL), qu'elle s'en est trouvée offusquée, outrée même. Sans autre forme d'explication, elle tourne les talons. Ce n'est pas la première fois que cela m'arrive et je ne m'en affecte pas trop. Mais tourner les talons n'est pas ouvrir la discussion. Je profite de cette énième scène, toujours identique à elle-même, pour expliquer ici ma position, puisque ces personnes outrées ne m'en donnent pas l'occasion.

Kalachakra, Shambala, Dharma, etc....

André Lacroix, 19/01/2017

Le 11 janvier 2017, on a pu lire ceci sur le site France-Tibet :

« Près de 7000 Tibétains qui espéraient participer à un rituel bouddhiste majeur mené en Inde par le Dalaï-Lama, chef spirituel en exil, en ont été empêchés par les autorités chinoises (…) C’est vraiment malheureux et triste (…) »

Un avis sur le livre "Les dévots du bouddhisme" de Marion Dapsance

par Elisabeth Martens, le 20 novembre 2016

Enfin un livre qui secoue nos idées préconçues à propos de la pratique du bouddhisme tibétain (B.T.) en France... il était temps! Je ne peux qu'applaudir l’initiative et le cran de Madame Dapsance pour avoir osé aborder ce sujet délicat et trop peu controversé chez nous, et d'avoir eu le courage d'étaler sans retenue les absurdités d'un des piliers du bouddhisme tibétain en France. Que tous les intéressés par le B.T. se précipitent sur ce livre avant de pousser la porte d'un centre du B.T., histoire de revenir les pieds sur terre avant une lévitation nirvanique qui, ils le constateront dans ces pages, n'est pas si prometteuse qu'il n'y paraît de prime abord.

Jusqu'où va « l'altruisme intégral » de Matthieu Ricard ?

par Elisabeth Martens, le 26 septembre 2015

Matthieu Ricard, biologiste, lama et interprète du dalaï-lama, sera l'invité de Catherine Vincent le 27 septembre 2015 à l'Opéra Bastille (Paris) dans le cadre du « Monde Festival », dont le thème cette année est « Changer le monde ». Il parlera de son dernier ouvrage, « Plaidoyer pour les animaux. Vers une bienveillance pour tous », sorti il y a un an et déjà vendu à 50.000 exemplaires.

Abus sexuels et bouddhisme tibétain

par Elisabeth Martens, le 20 janvier 2016

Le 10 janvier 2016, au JT de 19h30, sur les ondes de la RTBF, j'entends qu'un nouveau centre international du bouddhisme va ouvrir ses portes près de Beaumont en Belgique. La journaliste ajoute que "le bouddhisme est une philosophie, synonyme de tolérance, de patience et d'harmonie qui touche de plus en plus de Belges". Environ 100.000 personnes se disent bouddhistes actuellement en Belgique, d'après le président de l'Union belge du bouddhisme (UBB), dont 30.000 sont pratiquants.

Résurgence du bouddhisme des Mongols bouriates

lundi 2 mai 2011, par Jean-Paul Desimpelaere

La Bouriatie est une République du Sud-est de la Russie, frontalière de la Mongolie et de la Chine. Cette région faisait d'ailleurs partie de la Chine pendant la dynastie des Qing, mais à la fin du 17ème siècle la Russie tsariste l’a annexée. Puis, lors de la Révolution russe en 1917, les troupes du Tsar, en désarroi, ont pillé et terrorisé les communautés bouriates. Quelques milliers de ceux-ci ont fui et se sont réfugiés dans la région de Hulunbuir, en Mongolie intérieure, où leurs descendants vivent encore. La capitale de la Bouriatie est Oulan-Oudé, troisième ville de l'Est de la Sibérie. La ville est située sur le bord de la rivière Ouda à environ 100 km au sud-est du lac Baïkal. Le Transsibérien y passe depuis le depuis 1900, mais ce n'est que récemment, avec l'ouverture de la ville au marché économique en 1991, qu'elle est devenue un centre d'échanges important entre la Russie, la Chine et la Mongolie. En 2014, sa population s'élevait à 421 453 habitants.

Bouddhisme tibétain et gauche bobo

par Elisabeth Martens, le 26 novembre 2009

Depuis que nous avons l’occasion de présenter notre travail de recherche à propos du Tibet (1), nous nous sommes heurtés à une intolérance d’autant plus inattendue qu’elle émanait de milieux sympathisants avec le bouddhisme. En 2009, nos conférences, débats, cours ont été soudainement annulés à plusieurs reprises. Les organisateurs de nos interventions, à qui « nous avons été dénoncés » (termes usités !) et qui pour la plupart sont liés à la « gauche engagée » (proches du PS, des Laïcs, des Ecolos, des progressistes, et même du PC !) ont pris peur devant les menaces de troubles que nos opinions auraient pu causer en leurs demeures.