Visite du Centre de bien-être social (« Social Welfare Centre ») du district de Chengguan à Lhassa

par Albert Ettinger, le 19 août 2019

Le Centre de bien-être social de Chengguan offre aux personnes âgées un service complet qui intègre les soins de santé, la diététique, les traitements médicaux, la réadaptation et les activités divertissantes.

Il a ouvert ses portes en 2011. Sa construction a demandé un investissement de 28,65 millions de yuan (près de 4 millions d’euros). L’établissement s’étend sur une surface de 5 395 m2, dont 55% sont des espaces verts. Il dispose de huit salles, telles que salle de séjour, réfectoire, infirmerie ou salle de soins, et d’un total de 112 lits. Une cinquantaine de personnes âgées y réside actuellement, prises en charge par 28 employés.

Pour 80% des résidents, le séjour et les soins sont entièrement gratuits.

Le bain thérapeutique tibétain Lum inscrit au patrimoine de l’UNESCO.

par la rédaction, le 30 décembre 2018

Cela fait plus de quarante ans que la Révolution culturelle a cessé au Tibet comme dans le reste de la Chine. Il n’empêche que, pour les adeptes du « Free Tibet » − dont l’immense majorité n’a jamais mis les pieds sur le Haut Plateau − la culture tibétaine serait encore en danger. Pour certains, elle ne serait plus qu’un vernis folklorique à usage touristique. Le dalaï-lama parle même de « génocide culturel » : excusez du peu.

La réalité sur le terrain est tout autre : la protection du riche patrimoine culturel tibétain est aujourd’hui encouragée et financée tant par le gouvernement de la Région autonome du Tibet que par le gouvernement de Pékin. Une illustration supplémentaire de cette politique nous est fournie par le site France-Tibet, en général très critique quant à la gestion par Pékin de la question tibétaine, qui, le 29 novembre 2018, a fait écho – c’est tout à son honneur – à un article publié sur le site french.china.org.cn.

Nous le reproduisons ci-dessous in extenso, moyennant trois petites corrections de pure forme.

Soins de santé au Tibet, quelques éléments

par Jean-paul Desimpelaere, le 12 novembre 2010

Les soins de santé et les conditions d'hygiène se sont nettement améliorés au cours des dernières décennies, amenant à une croissance rapide de la population tibétaine. Au début des années cinquante, elle comptait environ 1 250 000 personnes, alors qu'au début de ce millénaire, les Tibétains sont environ 2 500 000.

Se protéger du vent à Lhassa

par Jean-Paul Desimpelaere, le 24 février 2009


Le Tibet n’échappe pas au marché économique mondial, pourtant il n’est pas (encore) privatisé !La jeunesse tibétaine qui habite en ville s’habille à la mode aujourd’hui… Simple constat, au moment où je m’aperçois que moi-même je ne suis plus très à la mode.