Un avis sur le livre "Les dévots du bouddhisme" de Marion Dapsance

par Elisabeth Martens, le 20 novembre 2016

Enfin un livre qui secoue nos idées préconçues à propos de la pratique du bouddhisme tibétain (B.T.) en France... il était temps! Je ne peux qu'applaudir l’initiative et le cran de Madame Dapsance pour avoir osé aborder ce sujet délicat et trop peu controversé chez nous, et d'avoir eu le courage d'étaler sans retenue les absurdités d'un des piliers du bouddhisme tibétain en France. Que tous les intéressés par le B.T. se précipitent sur ce livre avant de pousser la porte d'un centre du B.T., histoire de revenir les pieds sur terre avant une lévitation nirvanique qui, ils le constateront dans ces pages, n'est pas si prometteuse qu'il n'y paraît de prime abord.

« L'histoire secrète des dalaï-lamas » (Flammarion, 2009) de Gilles van Grasdorff : un livre qui souffle le chaud et le froid

par Albert Ettinger, le 19 mai 2016

Voici un livre, pourtant sorti de la plume d’un auteur proche du dalaï-lama et des exilés tibétains, qui « risque de mettre un coup à ceux qui ont une image idyllique » de l’ancien Tibet, comme le remarque fort à propos un lecteur sur le site d’une grande librairie en ligne.

Un livre sur l’expédition SS au Tibet et les liaisons sulfureuses du dalaï-lama : « Opération Shambala » de Gilles van Grasdorff

par Albert Ettinger, le 19 mai 2016

Le Belge Gilles van Grasdorff est journaliste, (ancien ?) correspondant du principal quotidien luxembourgeois (catholique conservateur, très à droite) et un proche du dalaï-lama. Il y a vingt ans, il a commencé à publier des livres sur le Tibet, bien plus d’une douzaine à ce jour, dont des titres de propagande antichinoise comme, par exemple, « Terre des dieux, malheur des hommes : Sauver le Tibet », qui rassemble ses entretiens avec le dalaï-lama. Il s’est penché sur le sort du Panchen Lama, otage de Pékin, a raconté la vie de Jetsun Pema, la sœur cadette de Tenzin Gyatso, et s’est lié d’amitié avec le médecin personnel de celui-ci, une amitié qui a conduit à la biographie intitulée « Le Palais des arcs-en-ciel ». Il a écrit une biographie du 14ième « Océan de la Sagesse » qui, pour être non autorisée, n’en est pas moins un véritable panégyrique.

L’étrange « Tibet » de Mme Levenson

par Albert Ettinger, le 28 mars 2016

« Bon nombre d’auteurs mettent l’accent sur le caractère spoliateur de l’annexion du Tibet par la Chine, en affirmant parfois que la démarche chinoise fut animée par le désir d’accéder aux ressources naturelles du Tibet, et par une politique du ‘Lebensraum’. Je considère cela comme une interprétation erronée du conflit sino-tibétain. », dit Tsering Shakya, historien appartenant à la communauté tibétaine en exil (1)

Commentaire du livre Le Tibet est-il chinois ? , ouvrage collectif publié sous la direction d’Anne-Marie Blondeau et Katia Buffetrille (1)

par Albert Ettinger, le 3 janvier 2016

Déjà la phrase interrogative que les auteurs ont choisie en tant que titre pose problème. Elle me paraît étrange et peu sensée. N'aurait-on pas dû au moins la mettre au passé ? « Le Tibet était-il jadis (avant 1950 p. ex.) chinois? » serait une question légitime. Sous sa présente forme, elle est ou bien purement rhétorique, ou bien franchement idiote, puisque l'appartenance du Tibet à la Chine, depuis plus de soixante-dix ans, est indéniable. Le gouvernement de Pékin n'y exerce-t-il pas son autorité et son contrôle effectif ? Cette appartenance est en plus reconnue officiellement par pratiquement tous les pays et gouvernements du monde. Car les États qui entretiennent des relations diplomatiques normales avec la Chine ont reconnu et reconnaissent de ce fait ses frontières et se sont engagés à respecter son intégrité territoriale.

Critique de la « Chronologie détaillée du Tibet » établie par la « Campagne Internationale » en faveur du dalaï-lama (1)

3ème partie, le 10 juillet 2015

Par Albert Ettinger,

Nous poursuivons et achevons ici notre analyse de cette « Chronologie historique détaillée du Tibet »...

Une réaction au livre de Tsering Woeser : « Immolations au Tibet, la Honte du monde »

par André Lacroix, le 8 avril 2015

Quand on referme ce petit livre de 48 pages (1), impossible d’échapper à un sentiment de tristesse en pensant à ces quelque 125 Tibétains qui ont choisi de s’immoler par le feu. N’y aurait-il qu’un cas, ce serait encore un de trop. Mon propos n’est évidemment pas de banaliser cette vague tragique, mais de tenter de la contextualiser et de dépassionner la question, ce que manifestement la poétesse Tsering Woeser ne fait pas, sous le coup d’une émotion compréhensible.

Une réaction à l'ouvrage « Clichés tibétains : idées reçues sur le toit du monde » de Françoise Robin de l'INALCO

par Albert Ettinger, le 30 mars 2015

Il y a quelque temps, la tibétologue Françoise Robin, maître de conférences à l’INALCO, a publié un petit livre qui porte le titre « Clichés tibétains : idées reçues sur le toit du monde ». L’auteure a le mérite d’y redresser quelques-unes des idées erronées que le grand public peut avoir sur la réalité et l’histoire tibétaines. Ainsi, elle rappelle au lecteur que les exilés ne constituent que trois pour cent de tous les Tibétains, contre 97% qui vivent en Chine.

Critique de la « Chronologie historique détaillée du Tibet » établie par la « Campagne Internationale » en faveur du dalaï-lama (1)

2ème partie, Le 1 décembre 2014

par Albert Ettinger,

Nous allons poursuivre ici nos commentaires pour corriger et compléter cette « chronologie » qui n’est qu’une pure œuvre de propagande, et nous commençons avec l’année qui, en Europe, amène la fin de la « Grande Guerre ». La « chronologie » nous apprend :

Critique de la « Chronique historique détaillée du Tibet » établie par la « Campagne Internationale » en faveur du dalaï-lama (1)

1ère partie, le 1 novembre 2014

Par Albert Ettinger,

Le site de la « Campagne Internationale pour le Tibet » recèle une « chronologie historique détaillée du Tibet » (http://www.savetibet.fr/2009/12/ chronologie-historique-detaillee-du-tibet/) rédigée fin 2009 par Wangpo Bashi du « Bureau du Tibet à Paris ».

Y a collaboré la fine fleur de la « tibétologie » française :

Réflexions à propos de l’ouvrage de Serge Kœnig, Alpiniste et diplomate, j’entends battre le cœur de la Chine

(Éditions Glénat, 2013, collection « Hommes et Montagnes », 260 pages plus 10 pages de photos)

par André Lacroix, le 28 janvier 2014

Présentation générale

Alpiniste chevronné, l’Alsacien Serge Kœnig a participé à quatre expéditions sur l’Everest.  Aujourd’hui vice-consul de France à Chengdu, la capitale du Sichuan, il est la cheville ouvrière d’une sorte de jumelage entre les Alpes françaises et les montagnes de l’Ouest de la Chine. 

Une critique du livre de Sabine Verhest, “Tibet, Histoires du Toit du monde” (1)

par André Lacroix, jeudi 5 décembre 2013

Première impression : de très belles photos réalisées par l’auteure elle-même, photographe de formation ; un style très clair, comme il convient à une journaliste : Sabine Verhest travaille à La Libre Belgique depuis 1995 ; une mise en page aérée et un format carré très séduisant. Bref, un très beau livre. Pour ceux qui n’ont jamais mis les pieds au Tibet, c’est une excellente invitation au voyage. Pour ceux qui, comme moi, ont eu le bonheur de s’y rendre à trois reprises, c’est l’occasion de raviver le souvenir de paysages grandioses à l’air raréfié, de monastères colorés étincelant sous le soleil, et surtout de gens accueillants et souriants malgré la rudesse du climat. Il est d’ailleurs impossible, quand on s’est rendu sur le Haut Plateau, de ne pas partager l’empathie avec le peuple tibétain, dont fait preuve Sabine Verhest.

Quelques réflexions à propos de l’ouvrage de Philippe Paquet ,” ABC-daire du Tibet”

par André Lacroix, le 30 novembre 2013

Spécialiste de l’Extrême-Orient au quotidien La Libre Belgique et lauréat en 2011 du Prix de la biographie politique pour son livre sur Mme Chiang Kai-shek, Philippe Paquet dresse du Tibet un tableau original à partir de 61 entrées différentes, regroupées de A à Z. Grâce à un style simple et souvent teinté d’humour, et sans faire peser son érudition, il nous fait voyager dans le temps et l’espace : que de personnalités ayant été fascinées par le Tibet ! Que d’endroits méconnus ayant un lien avec le bouddhisme tibétain, pas toujours faciles à retrouver dans un atlas ! Que d’anecdotes savoureuses racontées avec brio ! Un approche diversifiée et se voulant impartiale de la réalité tibétaine.

Quelques réflexions à propos de "TIBET, le moment de vérité" de Frédéric Lenoir (Plon, 2008)

par André Lacroix, le 2 février 2012

Dans l’avant-propos de son livre, Frédéric Lenoir affirme avoir écrit ce livre « sans a priori » (p. 16). Est-ce bien vrai ? Rien n’est moins sûr.

Réflexions à propos de "Fascination tibétaine" de Donald S. Lopez

par André Lacroix, le 10 janvier 2012

En 2003, les Éditions Autrement publiaient la traduction française de « Prisoners of Shangri-la. Tibetan Bouddhism and the West” (University of Chicago 1998), sous le titre “Fascination tibétaine. Du bouddhisme, de l’Occident et de quelques mythes ». L’auteur de ces trois cents pages est le professeur américain Donald S. Lopez. Traduction de Nathalie Münter-Guiu. Préface de Katia Buffertrille.